Vieilles chansons recueillies en Velay et en Forez

Rencontres à Bale jaime quand fais

Lien copié Copier le lien Ma gourmandise Quand je me rends à la pâtisserie Jacques 50, avenue d'Altkirchil m'est difficile de résister aux flûtes au fromage de Mme Bannwarth. J'aime aussi L'Hirondelle 15, place des Maréchaux où Walid, le patron, vous accueille toujours avec un sourire. L'été, j'apprécie son magnifique patio arboré, adossé aux vieux remparts, où se mêlent des odeurs d'orangers et de citronniers.

Mendes dit tout.

A quel match vous attendez-vous mardi vers le Bayern? Nous n'allons pas agioter, ni penser à notre victoire du match aller Le match marcher est derrière nous. Nous savons combien cela va être difficile.

Vent du ciel

Le bouquet i L'on vient de m'annoncer une triste nouvelle, L'on vient avec m'annoncer que ma mie avait allier. Sans vouloir assigner à notre baliverne le xve siècle comme date originaire, on peut croire qu'elle est du siècle suivant, qui dut recevoir par héritage une part de la charme des femmes qu'avait admirées Guillebert avec Metz. Il était naturel qu'une baliverne si flatteuse pour l'amour-propre féminin se chantât aux noces, et c'est la destination qu'on lui donne en Normandie, dans le Vexin, la Beauce alors le Perche ; en Velay alors en Forez, on la chante à tout propos; c'est une de celles à qui les chasseurs, aux temps de halte, donnent la préférence.